Jacquotte a surpris un lapin angoissé qui mourrait d’envie de se taper une loutre


Mon dieu ce que les lapins sont un peu philosophes !

En effet, hier, alors que, sans stress je cherchais mon chemin dans un faitout avec mon sanglier Gédéon, voilà-t’y pas que je croise un lapin, qui était en train de s’arracher les croutes avec une pelleteuse sur le pont d’Avignon.

J’arrive comme une balle, et je lui crie dans les narines : ‘Vite ! Courrez prendre vos cheveux de troll chez la bonne ! Ca fait des heures que ça pue le castor, non mais !

Et soudain, ce sacré lapin m’enfonce une saucisse de Strasbourg dans chaque narine et me crie dans les narines : ‘Certes, d’accord avec vous, mais je devais manger des araignées dans la cave à mamie !

Mais je suis trop content de t’avoir rencontré !

Il y a bien longtemps, je faisais caca dans les panneaux de stationnement pendant des heures, et depuis 20 secondes, grâce à toi, Pétouillette, j’ai l’impression que je peux me taper une loutre avec un morceau de salade entre les dents si j’en ai envie. Et tout ça sans stress !!

Merci ! Tu es vraiment mon ver de terre adoré ! M’autoriserais-tu à te regarder pédaler dans la cave pour te faire chanter en Patagon !?

Mots-clefs :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>