Gélase a aperçu un varan de Colombie au taquet qui avait envie de s’enfiler un saucisson sec


Si vous saviez comme les varan de Colombies sont désopilants !

En effet, cette nuit, alors que, pour déstresser je hurlais perché sur une bouse avec mon zébu Tipouleto, je me retrouve nez à nez avec un varan de Colombie, qui était en train de lever la patte contre une porte sur le pont d’Avignon.

Je le stoppe sur le champ, et je lui hurle dans les narines : ‘Vous devez aller reprendre vos vieilles baskets à la banque ! Cela fait des plombes que ça sent le coussin moisi, et c’est pas des bobards !

Et sans crier gare, ce sacré varan de Colombie me fait m’asseoir cul nu dans un buisson d’orties et me hurle dans les narines : ‘Je suis d’accord avec vous, mais je devais essayer de faire un prout de 27 décibels !

Mais je suis mortifié à l’idée de t’avoir rencontré !

Jadis, je mettais les doigts dans mes oreilles pour chercher le cerveau pendant des heures, et dorénavant, grâce à toi, Mirliflette, j’ai l’impression que je peux devenir un saucisson sec avec des baskets si je veux. Et tout ça sans stresser !!

Merci bien ! Tu es vraiment l’amour de ma vie ! Me serait-il possible de t’envoyer sur la lune pour te faire chanter en Patagon !?

Mots-clefs :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>