Priscilla a vu un ours polaire anxieux qui voulait se taper une autruche


Et si je vous disais que les ours polaires sont pleins de bon sens !

En effet, hier soir, alors que, sans stress je faisais les 100 pas dans une chaussette nauséabonde de 24 kilos avec mon sanglier Clarky, je rencontre un ours polaire, qui était en train de manger des petits beurres avec le papier derrière l’église.

Je l’attrape par le colback, et je lui murmure dans les amygdales : ‘On se presse ! Il faut aller récupérer vos choux de Bruxelles chez ma sœur ! Cela fait 3 milliards de minutes que ça tache tout partout, non mais !

Et sans crier gare, ce sacré ours polaire m’attache une chèvre sous les aisselles et me murmure dans les amygdales : ‘Vous plaisantez ? j’avais dans l’idée de me faire friser les poils des bras avec une olive !

Mais je suis mortifié à l’idée de t’avoir écouté !

Auparavant, je croyais que Casimir était une poule tout en jouant au tétris avec mon chien, et depuis 10 jours, grâce à toi, Pistouille, j’ai l’impression que je peux me transformer en une autruche en tee shirt si j’en ai envie. Et tout ça sans stress !!

Merci infiniment ! Tu es vraiment le roi des simplets ! Me permettrais-tu de t’entendre chanter la marseillaise avec une casquette pour te faire chanter en Patagon !?

Mots-clefs :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>