Vladimir a entrevu un bouc au taquet qui mourrait d’envie de manger une loutre


Si vous saviez comme les boucs sont sur une autre planète !

En effet, hier, alors que, sans stress je lisais mon journal perché sur une bouse avec mon phacochère Proutator, arrive en face de moi un bouc, qui était en train de s’arracher les cheveux avec un gant de boxe sur un gros tas de fumier.

Je le saisis par la queue, et je lui crie dans l’oreille droite : ‘Vite ! Allez attraper vos haricots secs chez l’épicier ! Ca fait un sacré bout de temps que ça sens pas très bon, mon p’tit monsieur !

Et soudain, ce sacré bouc se met à me sauter sur les arpions à pieds joints et me crie dans l’oreille droite : ‘Pourquoi pas, mais j’avais dans l’idée de manger des araignées dans la cave à mamie !

Mais je suis flatté de t’avoir touché le nombril !

Jadis, je collectionnais les cadeaux Bonux tout en jouant au tétris avec mon chien, et maintenant, grâce à toi, Zézette, j’ai l’impression que je peux devenir une loutre avec des baskets si je veux. Et tout ça sans stress !!

Merci beaucoup ! Tu es vraiment mon ver de terre adoré ! M’autoriserais-tu à t’entendre parler d’informatique au sanglier du coin pour te remercier !?

Mots-clefs :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>