Alexis a aperçu un furet stressé qui avait envie de devenir une autruche


Il est extraordinaire de voir à quel point les furets sont un peu philosophes !

En effet, à 16 heures 48, alors que, pour déstresser je lisais mon journal dans une chaussette nauséabonde de 24 kilos avec mon chien Colibrac, arrive en face de moi un furet, qui était en train de se recouvrir le crâne avec de la sauce béarnaise dans un bus.

Je lui saute dessus, et je lui murmure dans l’oreille droite : ‘Ce serait bien si vous alliez reprendre vos haricots secs chez le père Fornicard ! Cela fait trois jours que ça sens le roquefort, vous !

A ce moment là, ce sacré furet m’attache les deux jambes avec un canard et me murmure dans l’oreille droite : ‘Vous plaisantez ? j’avais prévu de manger des allumettes avec une sauce tomate !

Mais je suis flatté de t’avoir léché les amygdales !

Avant, je dansais nu sur les tables en tortillant des fesses pendant les matches de foot, et depuis 10 jours, grâce à toi, Bouzette, j’ai l’impression que je peux me taper une autruche à poils si je veux. Et tout ça sans stress !!

Merci infiniment ! Tu es vraiment une salamandre en nougat ! Me serait-il possible de te faire cuire dans un four pour te grignoter pour que tu arrêtes de péter !?

Mots-clefs :,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>