Bérénice a surpris un escargot stressé qui mourrait d’envie de se taper un morceau de roquefort


Il est extraordinaire de voir à quel point les escargots sont à s’en taper le postérieur par terre !

En effet, après manger, alors que, pour déstresser je cherchais mon chemin dans une brouette avec mon zèbre Virgule, je me retrouve nez à nez avec un escargot, qui était en train de se compter les poils du dessus de ses orteils derrière l’église.

J’arrive comme une balle, et je lui sussure dans les amygdales : ‘Allez oust ! On va vite chercher vos vieilles bouses chez ma sœur ! Ca fait longtemps que ça sens pas très bon, mon ch’tit pépère !

Juste après, ce sacré escargot me marche sur les doigts de pied et me sussure dans les amygdales : ‘En effet, mais j’avais prévu de garder les autruches de ma belle mère !

Mais je suis un peu surpris de t’avoir écouté !

Jadis, je faisais caca dans les panneaux de stationnement pendant les matches de foot, et dorénavant, grâce à toi, Pistouille, j’ai l’impression que je peux ingurgiter un morceau de roquefort à poils si je veux. Et tout ça sans stresser !!

Merci bien ! Tu es vraiment un amour de loukoum ! Ca me ferait tellement plaisir de te regarder pédaler dans la cave pour que tu te rappelles de moi toute ta vie !?

Mots-clefs :,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>