Nicola a aperçu un varan de Colombie stressé qui désirait manger un babouin


Et si je vous disais que les varan de Colombies sont tout péteux !

En effet, cette nuit, alors que, sans stress je cueillais des prunes dans une chaussette nauséabonde de 24 kilos avec mon panda Gaston, arrive en face de moi un varan de Colombie, qui était en train de chercher un coin pour faire pipi sur la tour Eiffel.

Je l’attrape par le colback, et je lui murmure dans les oreilles : ‘Vous devez aller rapatrier vos poils dans la cave du voisin ! Cela fait 7 jours que ça sent la moule pas fraîche, par ta faute !

A ce moment là, ce sacré varan de Colombie me fait lécher une bouse toute fraîche et me murmure dans les oreilles : ‘En effet, mais j’avais dans l’idée de partir faire les boutiques à Scotland Yard !

Mais je suis méchament fier de t’avoir tété les molaires !

Il y a bien longtemps, je pétais dans les ballons roses tous les dimanches, et dorénavant, grâce à toi, Bouzette, j’ai l’impression que je peux ingurgiter un babouin avec un morceau de salade entre les dents si j’en ai envie. Et tout ça sans stresser !!

Merci infiniment ! Tu es vraiment l’amour de ma vie ! Me serait-il possible de te voir chercher des figues dans une auge à cochons pour que tu retournes chez mémère Angèle !?

Mots-clefs :,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>