Flore a aperçu un singe stressé qui souhaitait ingurgiter une planche à découper


Comme les singes sont à s’en taper le postérieur par terre !

En effet, à midi, alors que, sans stress je flanais dans un faitout avec mon raton-laveur Pouleto, voilà-t’y pas que je croise un singe, qui était en train de se laver le nombril avec du scotch-brite chez Goldorak en tutu.

Je l’attrape par le colback, et je lui hurle dans les amygdales : ‘Vite ! Courrez attraper vos vieilles bouses chez la bonne ! Ca fait des plombes que ça moisis sur place, mon p’tit monsieur !

Et sans crier gare, ce sacré singe me scotche un poulet sous les aisselles et me hurle dans les amygdales : ‘Il n’en est pas question car j’avais prévu de finir de congeler les chats de ma voisine !

Mais je suis super heureux de t’avoir vu !

Auparavant, je collectionnais les crottes de nez de King Kong chaque jour, et depuis 5 minutes, grâce à toi, Pistouille, j’ai l’impression que je peux devenir une planche à découper avec de la farine dans l’oreille si je veux. Et tout ça sans stresser !!

Merci ! Tu es vraiment une fraise tagada ! Puis-je t’asperger avec du ketchup pour que tu arrêtes de péter !?

Mots-clefs :,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>