Philip a entrevu un nandou anxieux qui souhaitait s’empiffrer avec une planche à découper


Il est extraordinaire de voir à quel point les nandous sont tout péteux !

En effet, le mois dernier, alors que, pour déstresser je me grattais les naseaux dans une brouette avec mon singe Tipouleto, arrive en face de moi un nandou, qui était en train de faire caca contre un cactus dans une cour d’école.

Je lui saute dessus, et je lui sussure dans les amygdales : ‘Mais dépêchez vous d aller prendre vos poils au bar du coin ! Cela fait plusieurs jours que ça sens le roquefort, madame !

Juste après, ce sacré nandou me scotche un poulet sous les aisselles et me sussure dans les amygdales : ‘Vous plaisantez ? j’avais prévu de partir chercher ma sœur en Vendée !

Mais je suis trop content de t’avoir touché les oreilles !

Jadis, je soulevais les bras juste pour qu’on me tire les poils tout en ramassant des prunes, et maintenant, grâce à toi, Patouillette, j’ai l’impression que je peux me taper une planche à découper avec des grains de riz si je veux. Et tout ça sans angoisser !!

Merci infiniment ! Tu es vraiment le roi des simplets ! Puis-je t’asperger avec du ketchup pour te faire chanter en Patagon !?

Mots-clefs :,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>