Érica a surpris un lapin au taquet qui avait envie de s’enfiler une pelle à fumier


Il est extraordinaire de voir à quel point les lapins sont tout péteux !

En effet, à 16 heures 48, alors que, pour déstresser je hurlais sur un escalier avec mon zèbre Mistouze, voilà-t’y pas que je croise un lapin, qui était en train de faire joujou avec son nombril chez Goldorak en tutu.

Je le saisis par la queue, et je lui murmure dans les narines : ‘On se presse ! Il faut aller reprendre vos vieilles bouses chez l’épicier ! Cela fait longtemps que ça sens pas très bon, et c’est pas des bobards !

Et sans crier gare, ce sacré lapin me balance une praline et me murmure dans les narines : ‘Et comment puis-je faire, j’avais dans l’idée de essayer de faire un prout de 27 décibels !

Mais je suis trop heureux de t’avoir lavé les pieds !

Avant, je soulevais les bras juste pour qu’on me tire les poils tous les dimanches, et depuis 10 jours, grâce à toi, Pétouillette, j’ai l’impression que je peux m’empiffrer avec une pelle à fumier avec un morceau de salade entre les dents si j’en ai envie. Et tout ça sans stresser !!

Merci infiniment ! Tu es vraiment une fraise tagada ! Me serait-il possible de te voir danser la bourrée avec ton slip sur la tête pour te remercier !?

Mots-clefs :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>